Forum AAMQ
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-13%
Le deal à ne pas rater :
Retour des cartes cadeau Jackpot Fnac
130 € 150 €
Voir le deal

Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

+4
Le Chat Caméra
pp.dd
tilin
black
8 participants

Aller en bas

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Empty Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

Message par black 24/2/2016, 11:45

Chevrolet Vega Cosworth 1976 : 91 milles et jamais immatriculée

Par Daniel Rufiange  19 février 2016

Depuis l’été 2010, moment où notre page rétro a fait ses débuts, nous vous en avons présenté des voitures anciennes d’exception. Cependant, jamais nous n’avions eu l’occasion de vous en proposer une encore neuve. C’était avant qu’on ne croise cette Vega.

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Chevro14


Chevrolet Vega Cosworth 1976
Vous vous en doutez, pour qu’une voiture atteigne la quarantaine sans qu’elle soit passée par un bureau d’immatriculation, c’est que son histoire doit être spéciale, unique. Mieux, il faut que les gens qui l’ont possédé se soient donné le mot pour ne jamais lui faire franchir cette étape si… naturelle.
En fait, il n’y a rien de naturel à propos du parcours incroyable de cette pièce. À vrai dire, l’histoire que nous allons vous raconter est surnaturelle.
Mais avant, quelques mots sur la Vega, de Chevrolet.
 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Chevro10
Mal aimée dès le départ

L’idée de la Vega naît dans les bureaux de GM en 1968. Elle se veut le fruit d’un groupe de travail alors sous la gouverne du grand patron Ed Cole. Ce dernier décide cependant de confier le mandat de commercialiser la voiture à Chevrolet, une tâche qui incombe au nouveau président de la division en 1969, un certain John Z. DeLorean.
Le problème, comme l’a plus tard rappelé ce dernier, c’est que les équipes en place chez Chevrolet n’avaient pas vraiment d’intérêt pour cette voiture. Elle leur était imposée par la haute direction.
Puis, le délai de deux ans prescrit pour quelle passe de la planche à dessin à la production était bien trop court! Même si la maison-mère avait investi 75 millions de dollars pour la modernisation de l’usine de Lordstown, en Ohio, alors à la fine pointe de la technologie, les choses n’allaient pas tourner si rondement.
Succès commercial

Cependant, avant qu’elles tournent au vinaigre, la Vega allait se retrouver dans la cour de nombreux domiciles. Il faut dire qu’elle avait une belle gueule, qu’elle annonçait une consommation d’essence intéressante pour le temps et qu’au niveau de la conduite, son comportement avait été encensé par la presse automobile.
 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Vega_e12

La réputée revue Motor Trend lui avait même décerné son titre de voiture de l’année en 1971, la première de sa commercialisation.
Concrètement, ce sont 277 700 unités qui sont écoulées la première année. En 1972, ce chiffre grimpe à 394 592. La croissance se poursuit l’année suivante alors que 395 792 modèles sont commandés et en 1974, on atteint un sommet qui ne sera jamais égalé par la suite avec 452 886 versions mises sur le marché.
John Z. DeLorean et les ingénieurs de Chevrolet n’aimaient peut-être pas la Vega, mais le public, lui, l’adorait.
Les problèmes

Cependant, le désir de conserver le prix très bas et des failles dans l’ingénierie ont fait en sorte que la Vega fut victime de quantité de problèmes. La rouille, pour un, attaquait avec virulence ses minces panneaux. Dans les régions plus nordiques, la voiture se désagrégeait à la vitesse de l’éclair. Même en Californie et en Arizona, là où la rouille met des décennies avant d’apparaître sur la tôle, des propriétaires voyaient les ailes de leur Vega picoter après une ou deux années seulement.
Mécaniquement, la fragilité du bloc en alu allait rapidement poser problème. Lorsque le moteur chauffait, les cylindres étaient victimes de distorsion et la silicone des segments (ring) de piston s’usait. Le moteur, dans le meilleur des cas, consommait davantage d’huile. Bien souvent, la distorsion venait à bout des joints de culasse, ce qui finissait par provoquer la casse du moteur.

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Chevro11

Ajoutez à cela que des conflits de travail à l’usine où était fabriquée la Vega ont fait en sorte que certaines voitures ont été volontairement mal assemblées et vous avez là l’essentiel des éléments qui ont mené à la mauvaise réputation que s’est bâtie cette voiture.
Nous pourrions nous étendre longtemps sur la Vega et son impact sur le reste de l’histoire de GM. Cependant, terminons avec une note positive en évoquant la variante Cosworth, produite en 1975 et 1976.
Et, plus spécifiquement, le modèle unique que l’on vous présente.
Moteur Cosworth

Le nom Cosworth est synonyme de performance et de succès en course automobile. La compagnie qui porte son nom voit le jour en 1958, à Londres, en Angleterre. Elle ne tarde pas à se faire connaître et les années 60 s’avèrent glorieuses pour elle.
Ainsi, lorsqu’on jongle avec l’idée d’offrir une version plus performante de la Vega, c’est sans surprise qu’on se tourne vers elle pour ajouter un peu de pep au moteur de 2 litres que décide de proposer Chevrolet pour cette version. En gros, Cosworth va concevoir la culasse (à double arbre à cames et 16 valves) qui va se marier au bloc de Chevrolet.

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Chevro12

Au départ, on voulait offrir une mécanique de plus de 200 chevaux, mais la réalité fut tout autre. Le modèle de production en annonçait seulement 111. Néanmoins, un rapport de pont avantageux, une boîte de vitesse manuelle à quatre rapports et la possibilité de faire valser le régime moteur dans les hautes sphères du compte-tours rendaient l’expérience au volant amusante.
En 1975, 2061 Vega Cosworth, toutes noires, sont produites. L’année suivante, 1447 modèles sont assemblés. Cette fois, d’autres couleurs étaient proposées.
Notre Chevrolet Vega Cosworth 1976

Quatre-vingt-onze. C’est le nombre exact de milles qu’a parcouru cette voiture depuis 40 ans, une réalité tout à fait incroyable. Comment est-ce possible?
C’est plutôt simple, en fait. En 1976, le propriétaire d’un garage Mopar du New Jersey fait l’acquisition de cette Vega. De toute évidence, il voit en elle une future pièce de collection et décide tout bonnement de la garer à l’intérieur de son commerce, au sec. C’est là qu’elle va passer les 30 prochaines années de son existence.
Elle va être découverte par Bill Rolik, un spécialiste Mopar et un courtier dédié à la cause des muscle car. Ce dernier va rendre publique l’information la concernant et c’est un collectionneur de l’Ouest canadien qui frappe à la porte.
La Vega Cosworth traverse donc le 45e parallèle.
Là où ça devient intéressant, c’est que l’acheteur est un ami de Michel Dandurand, l’actuel propriétaire. Lorsqu’il a vent de la nouvelle acquisition de son pote collectionneur, la discussion dévie rapidement sur l’éventuelle disponibilité de la Vega.

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Chevro13

« En gros, je lui ai dit que c’était la prochaine voiture qu’il allait me vendre », se rappelle en rigolant Michel Dandurand. « En fait, mon ami possède plusieurs voitures anciennes et fait souvent des acquisitions. Il lui arrive d’avoir à libérer de l’espace pour recevoir ses nouveaux jouets. Je savais qu’en le titillant à propos de la Cosworth, j’avais une chance de pouvoir mettre un jour la main dessus. »
Ce moment va survenir en 2010 alors qu’il reçoit l’appel souhaité.
« Ce n’est pas tant que c’est un modèle de rêve. C’est plutôt son histoire et sa condition qui fait que son achat était pour moi une nécessité », explique celui qui se passionne pour les voitures rares et aux parcours uniques et inusités.
Et pour être unique, sa Vega l’est. À preuve, elle possède toujours ses pneus d’origine alors que ces derniers se désagrégeaient après quelques milliers de kilomètres. Aussi, on retrouve toujours le système à injection sous le capot. Il était si problématique que les propriétaires le remplaçaient par un carburateur.
« C’est exactement ça qui me plaît à propos de cette voiture. Ça n’a pas de prix ce genre d’histoire là », conclut Michel Dandurand.
Nous ne pourrions être plus en accord.
Conclusion

En plus d’être rare, donc, la Vega de Michel Dandurand est probablement la seule à toujours subsister dans cet état. C’est ce qui la rend tout à fait exceptionnelle et c’est la raison pour laquelle elle ne doit jamais prendre la route.
La préservation d’une pièce de la sorte n’est pas une nécessité ou une suggestion; c’est un ordre donné par les Dieux de l’histoire de l’automobile.
Un ordre que respecte religieusement Michel Dandurand.
Fiche technique
Marque : Chevrolet
Modèle : Vega
Version : Cosworth
Année : 1976
Production : 1447
Prix : 6066 $ US (la Chevrolet Corvette se vendait 7605 $)
Poids : 2480 livres
Moteur : 4-cylindres de 2 litres
Puissance : 110 chevaux @ 5600 tr/min
Couple : 107 livres-pieds @ 4800 tr/min
Transmission : manuelle à quatre rapports
Modèles similaires en 1976 : AMC Gremlin, Dodge Colt, Ford Pinto, Pontiac Astre

                                                                                                                              Par Daniel Rufiange  19 février 2016

texte original http://fr.autofocus.ca/actualites/auto-retro/chevrolet-vega-cosworth-1976-91-milles-et-jamais-immatriculee
black
black
Accro
Accro

Date d'inscription : 22/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Empty Re: Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

Message par tilin 24/2/2016, 17:27

mon chum a granby en a une Cosworth il a acheter aux us il a un 4.3 dedans bye
tilin
tilin
Apprenti
Apprenti

Date d'inscription : 03/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Empty Re: Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

Message par pp.dd 24/2/2016, 19:34

tilin a écrit:mon chum a granby en a une Cosworth il a acheter aux us il a un 4.3 dedans bye
dommage qu'il ait pas le vrai moteur
Lar_me
pp.dd
pp.dd
Incurable
Incurable

Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Empty Re: Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

Message par Le Chat Caméra 24/2/2016, 21:26

Bonjour

N,ai vu qu,une seule cosworth a date ...au vermont.

Photos - https://m.flickr.com/#/search/advanced/_QM_w_IS_98056955%40N02_AND_q_IS_vega
Le Chat Caméra
Le Chat Caméra
Accro
Accro

Date d'inscription : 18/04/2010

https://postimg.cc/user/le_chat_camera

Revenir en haut Aller en bas

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Empty Re: Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

Message par Revving455 25/2/2016, 07:48

Le gars qui a la Cosworth aime les chars rares et differents
Entre autre:
Cuda Europeen avec speedo en Km/h
Cougar convertible 73
Challenger pink panther avec modtop
Roadrunner avec 426
Ya meme un mazda, me souvient plus du modele, avec un moteur rotatif ( non c'est pas un RX7)
Vraiment un passionné
Revving455
Revving455
Incurable
Incurable

Date d'inscription : 30/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Empty Re: Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

Message par Chevy73 25/2/2016, 22:37

Mazda 808 je crois qui avait un moteur rotatif.
Chevy73
Chevy73
Modérateur
Modérateur

Date d'inscription : 10/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Empty Re: Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

Message par cam ss 26/2/2016, 02:27

Chevy73 a écrit:Mazda 808 je crois qui avait un moteur rotatif.


La mazda 808 etait 4 cylindres a pistons,dans ces années la tu avais la 1 ere rotatif la RX-3 apres est venu la RX-4
cam ss
cam ss
Accro
Accro

Date d'inscription : 29/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Empty Re: Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

Message par RegHoule 26/2/2016, 07:21

Revving455 a écrit:Le gars qui a la Cosworth aime les chars rares et differents
Entre autre:
Cuda Europeen avec speedo en Km/h
Cougar convertible 73
Challenger pink panther avec modtop
Roadrunner avec 426
Ya meme un mazda, me souvient plus du modele, avec un moteur rotatif ( non c'est pas un RX7)  
Vraiment un passionné

Challenger modtop ça ne s'est pas fait...peut-être un Cuda?
RegHoule
RegHoule
Habitué
Habitué

Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Empty Re: Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

Message par Revving455 26/2/2016, 11:44

probablement,
le gars a un entrepot full, je me souviens pas de tout.
Revving455
Revving455
Incurable
Incurable

Date d'inscription : 30/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Empty Re: Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

Message par Revving455 26/2/2016, 11:57

c'est aussi lui qui a en sa possession le Barracuda Spoiler de George Barris, jamais restauré et il va le garder ainsi.
Revving455
Revving455
Incurable
Incurable

Date d'inscription : 30/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

 Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée Empty Re: Vega Cosworth 91 milles et jamais immatriculée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum